Don — Langage — Contretemps: Diagonales giovannangeliennes

Une autre histoire de la contingence

Parcours aux limites de l’ontologie phénoménologique, à partir de D. Giovannangeli, Finitude et représentation (2002)

Gautier Dassonneville

pp. 63-73

L’enjeu des « Six leçons sur l’apparaître » publiées dans Finitude et Représentation1consiste à marquer l’écart qui sépare le point de vue de la critique de la connaissance, jusque dans sa figure phénoménologique, du point de vue de l’ontologie, où s’opère un renversement du paradigme du « fini dans l’infini » à celui de « l’infini dans le fini ». La tension entre « l’infini intentionnable » et « le fini intuitionnable » est ainsi éprouvée à différents niveaux, et la tâche de l’ontologie reviendrait à penser l’opposition de l’infini et du fini, en tant qu’elle recoupe celle de la chose et de ses représentations.

This document is available at an external location. Please follow the link below. Hold the CTRL button to open the link in a new window.

This document is available at an external location. Please follow the link below. Hold the CTRL button to open the link in a new window.