L'origine et la genèse de la conscience pure

Le contenu réel de Phénoménologie et matérialisme dialectique de Tran Duc Thao

Jérôme Melançon

pp. 1-30

La lecture de Husserl qu’effectue Tran Duc Thao vise à se débarrasser de la notion de conscience pure et ce, afin de retrouver la réalité de la vie humaine. Le marxisme permettra ainsi à Thao de dépasser la phénoménologie pour atteindre les buts propres à cette dernière. À partir de ce qu’il conserve de l’idéalisme transcendantal propre à Husserl, Thao développe un matérialisme dialectique où la subjectivité est le mouvement de la prise de conscience d’elle-même de la nature. Cet article propose une lecture de la manière dont Thao, dans Phénoménologie et matérialisme dialectique, retrace l’origine — dans l’histoire individuelle et collective — et la genèse — dans l’intentionnalité propre aux philosophes — de la notion de conscience pure. Ce travail a lieu par un déplacement de la transcendance hors de l’idéalisme et dans le matérialisme; la fondation de l’expérience antéprédicative dans l’expérience matérielle; ainsi que l’examen de la formation de la conscience par le travail matériel et du poids des activités liées au travail dans la saisie d’elle-même que la conscience peut effectuer. Une fois écartée toute notion de pureté de la conscience, Thao peut retracer la genèse et l’origine réelles, matérielles, de la conscience dans les activités économiques et dans le langage.

Publication details

DOI:

Full citation:

Melançon, J. (2016). L'origine et la genèse de la conscience pure: Le contenu réel de Phénoménologie et matérialisme dialectique de Tran Duc Thao. Bulletin d'Analyse Phénoménologique 12 (9), pp. 1-30.

This document is available at an external location. Please follow the link below. Hold the CTRL button to open the link in a new window.