Cardiophénoménologie

Natalie Depraz, Thomas Desmidt

pp. 47-83

En croisant l’interprétation d’enregistrements cardiovasculaires avec le recueil de l’expérience émotionnelle, au lieu de chercher les oscillations cérébrales corrélatives des illusions perceptives, on remédie à la différence d’échelle qui hypothéquait la méthode des contraintes mutuelles de Varela. La cardiophénoménologie propose un modèle dynamique de la surprise associant les variations d’indices physiologiques à une analyse husserlienne des phases du vécu. Une expérimentation avec des patientes dépressives soumises à une tâche émotionnelle combinée à l’entretien d’explicitation semble devoir valider une hypothèse d’hyporéactivité de la dépression en réaction à la surprise.

Publication details

DOI: 10.4000/cps.464

Full citation [Harvard style]:

Depraz, N. , Desmidt, (2015). Cardiophénoménologie. Les Cahiers Philosophiques de Strasbourg 38, pp. 47-83.

This document is available at an external location. Please follow the link below. Hold the CTRL button to open the link in a new window.