Expression et articulation

une confrontation des points de vue husserlien et saussurien concernant la langue et le discours

Herman Parret

pp. 72-113

Le but de cet essai est d'indiquer les oppositions et les solidarités des champs notionnels mis en œuvre dans les théories de la langue et du discours en axiomatique structurale (surtout Saussure) et dans les Recherches logiques de Husserl. Si les points de vue structural et phénoménologique (logico-essentialiste) sont comparables, les polarités restent pourtant irréductibles. En ce qui concerne le statut du langage, Husserl hypostasie la fonction expressive tandis que Saussure décrit le langage comme le domaine des articulations ayant une corporéité constitutive de signification. Le signe linguistique, notion-clé de toute pensée du langage, n'est qu'un reflet de la forme significative dans la vision phénoménologique ; le signe a son autonomie théorématique dans l'axiomatique structurale comme une marque qui n'est en rien isomorphe à l'archè significative. De même la discursivité est-elle réduite au thématique en phénoménologie essentialiste, tandis que les Sources manuscrites de Saussure préservent l'originalité du discours, en l'opposant à la langue, comme le syntagmatique ouvert et non-identique à la forme linguistique.

Publication details

Full citation [Harvard style]:

Parret, H. (1973). Expression et articulation: une confrontation des points de vue husserlien et saussurien concernant la langue et le discours. Revue philosophique de Louvain 71 (9), pp. 72-113.

This document is available at an external location. Please follow the link below. Hold the CTRL button to open the link in a new window.