Des usages variables de la doxographie dans la tradition grammaticale arabe

Jean-Patrick Guillaume

pp. 61-78

Bien que la tradition grammaticale arabe ne se soit jamais posé la question de son historicité, elle n’en a pas moins accumulé une masse considérable d’informations sur son passé. Ces informations se répartissent entre deux grands genres textuels : les recueils biobibliographiques d’une part, les ouvrages doxographiques de l’autre. Après avoir brièvement examiné les premiers, on aborde les seconds, à travers trois cas particuliers, l’Inṣāf d’Ibn al-Anbārī, le Tashīl d’Ibn Mālik et un fragment du Šarḥ al-Kāfiya d’Astarābāḏī.

Publication details

Full citation [Harvard style]:

Guillaume, J. (2011). Des usages variables de la doxographie dans la tradition grammaticale arabe. Histoire Épistémologie Langage 33 (2), pp. 61-78.

This document is available at an external location. Please follow the link below. Hold the CTRL button to open the link in a new window.