Itérabilité et parasitisme

Essai sur le débat entre Searle et Derrida autour du langage et de l'intentionnalité

Delphine Didderen

pp. 3-182

Le but de cet article est de présenter et de discuter le débat qui opposa Searle à Derrida sur les questions du langage et de l'intentionnalité. L'auteur montre que les enjeux de ce débat dépassent largement la réappropriation de la philosophie du langage d'Austin, et qu'il nous fait pénétrer au cœur même de la problématique du langage. Derrida stigmatise dans la théorie du langage de Searle un avatar de la pensée de la présence, qu'il faut déconstruire. En adoptant une stratégie visant à exclure de l'analyse les formes "parasitaires" (par exemple fictionnelles) du discours, mais aussi en optant pour une téléologie du remplissement intuitif et de la parfaite adéquation expressive, Searle aurait sous-estimé le discours parasitaire et l'aurait subordonné à tort au discours "normal".

Publication details

DOI:

Full citation [Harvard style]:

Didderen, D. (2006). Itérabilité et parasitisme: Essai sur le débat entre Searle et Derrida autour du langage et de l'intentionnalité. Bulletin d'Analyse Phénoménologique 2 (4), pp. 3-182.

This document is available at an external location. Please follow the link below. Hold the CTRL button to open the link in a new window.