Sur l’analogie entre théorie et pratique chez Brentano

Denis Seron

pp. 23-51

Les pages qui suivent sont consacrées à un certain problème qui est au fondement de l’éthique de Franz Brentano. Je tâcherai de clarifier et de problématiser l’idée brentanienne d’une analogie entre logique et éthique, entre correction logique et justice éthique, entre l’existant et le bien. Après en avoir dégager la signification générale, j’en indiquerai les conséquences les plus importantes sur l’éthique brentanienne dans son ensemble. Une première conséquence, que je commenterai en détail, est l’« objectivisme » éthique de Brentano, dont je montrerai qu’il n’est pas forcément synonyme de réalisme. Ensuite, j’expliquerai en quels termes Brentano s’efforce de transposer analogiquement à l’éthique sa théorie de la vérité-correspondance, y compris sa reformulation en termes d’évidence. Enfin, je donnerai quelques brèves indications sur l’influence marquée qu’a eue l’éthique brentanienne sur Husserl, en me limitant à la question de l’analogie logico-éthique.

Publication details

DOI:

Full citation [Harvard style]:

Seron, D. (2008). Sur l’analogie entre théorie et pratique chez Brentano. Bulletin d'Analyse Phénoménologique 4 (3), pp. 23-51.

This document is available at an external location. Please follow the link below. Hold the CTRL button to open the link in a new window.