Canguilhem, Erwin Straus et la phénoménologie

La question de l’organisme vivant

Marie Gérard

pp. 118-145

Il s’agit de nuancer l’opposition massive, mise en place par Michel Foucault dans sa préface à la traduction anglaise du Normal et le patho­logique, entre la tradition phénoménologique et l’épistémologie française. Cette opposition est raffinée sur la base d’une confrontation entre la pensée de Georges Canguilhem et celle du psychiatre allemand Erwin Straus, qui tâche, dans son ouvrage majeur Vom Sinn der Sinne, de poser les fondements d’une psychologie phénoménologique. La confrontation s’organise autour de deux thématiques abordées de manière centrale par les deux auteurs, l’une portant sur la physiologie, le problème du réflexe et les rapports entre le vivant et son milieu, l’autre sur les notions de normal et de pathologique.

Publication details

DOI:

Full citation [Harvard style]:

Gérard, M. (2010). Canguilhem, Erwin Straus et la phénoménologie: La question de l’organisme vivant. Bulletin d'Analyse Phénoménologique 6 (2), pp. 118-145.

This document is available at an external location. Please follow the link below. Hold the CTRL button to open the link in a new window.