Le supplément originaire

Une lecture de la conception husserlienne de l'agrammaticalité

Amaury Delvaux

pp. 293-323

Ne se réappropriant pas la conceptualité de la phénoménologie transcendan­tale pour en utiliser la force heuristique à la résolution de problèmes d’ordre langagier et littéraire, Jacques Derrida a, cependant, mis au jour la plupart des concepts notoires de son œuvre — trace, différance, supplémentarité — à partir d’une lecture extrêmement rigoureuse, située à la limite de l’inter­prétation et du commentaire, de textes de la phénoménologie husserlienne. Si l’on regarde les écrits que Derrida consacre à ces textes, on constate que très souvent domine la thématique du langage.

Publication details

DOI:

Full citation [Harvard style]:

Delvaux, A. (2016). Le supplément originaire: Une lecture de la conception husserlienne de l'agrammaticalité. Bulletin d'Analyse Phénoménologique 12 (2), pp. 293-323.

This document is available at an external location. Please follow the link below. Hold the CTRL button to open the link in a new window.