Merleau-Ponty face à Husserl et Heidegger 

illusions et rééquilibrages

Emmanuel De Saint-Aubert

pp. 59-73

 Il a longtemps été habituel, en France plus qu’ailleurs, de présenter Merleau-Ponty comme un philosophe avant tout imprégné de l’œuvre de Husserl et de Heidegger, traçant sa voie dans son rapport aux deux géants de la phénoménologie allemande. La relecture de l’œuvre du philosophe français à la lumière de ses nombreux inédits conduit à relativiser cette représentation commune, en identifiant les illusions d’optique qui la soutenaient et les directions essentielles des rééquilibrages à opérer.

Publication details

DOI: 10.4000/rgi.1122

Full citation [Harvard style]:

De Saint-Aubert, E. (2011). Merleau-Ponty face à Husserl et Heidegger : illusions et rééquilibrages. Revue germanique internationale 13, pp. 59-73.

This document is available at an external location. Please follow the link below. Hold the CTRL button to open the link in a new window.