174971

(2017) Philosophia Scientiae 21 (2).

Ruyer et Wittgenstein 

la philosophie comme traduction ou bien comme grammaire

Fabrice Louis

pp. 99-121

Ce texte a pour but de mettre en confrontation la conception ruyérienne de la philosophie avec la conception wittgensteinienne. L’opposition majeure consiste dans l’idée défendue par Ruyer selon laquelle on ne saurait concevoir ce qu’est l’esprit sans définir un domaine, intérieur au sujet, qu’on peut identifier avec sa subjectivité. Une telle idée est comprise par Ryle comme un mythe, celui de l’intériorité. Il y a en revanche une volonté commune (mais bien différente) à Ruyer et Wittgenstein de s’émanciper de la science. Deux thèmes permettent alors de comparer les objectifs de Ruyer et ceux des philosophes wittgensteiniens : le thème des mythes en philosophie et celui de la traduction.

Publication details

DOI: 10.4000/philosophiascientiae.1276

Full citation [Harvard style]:

Louis, F. (2017). Ruyer et Wittgenstein : la philosophie comme traduction ou bien comme grammaire. Philosophia Scientiae 21 (2), pp. 99-121.

This document is available at an external location. Please follow the link below. Hold the CTRL button to open the link in a new window.