175122

(2018) Philosophia Scientiae 22 (3).

Carnap's turn to the thing language

Ansten Klev

pp. 179-198

Les contributions de Carnap au Congrès de 1935 marquent un triple changement dans sa philosophie: son tournant sémantique; ce qui sera appelé plus tard « la libéralisation de l’empirisme»; et son adoption du « langage des choses» comme base du langage de la science. C’est ce troisième changement qui est examiné ici. On s’interroge en particulier sur les motifs qui ont poussé Carnap à adopter le langage des choses comme langage protocolaire de la science unifiée et sur les vertus de ce langage, comparé aux autres types de langage protocolaire.

Publication details

DOI: 10.4000/philosophiascientiae.1615

Full citation [Harvard style]:

Klev, A. (2018). Carnap's turn to the thing language. Philosophia Scientiae 22 (3), pp. 179-198.

This document is available at an external location. Please follow the link below. Hold the CTRL button to open the link in a new window.